Prévenez les risques sanitaires en restauration avec la bonne formation


Si vous comptez ouvrir votre propre restaurant, c’est sans doute que vous aimez cuisiner et recevoir. D’autres compétences sont indispensables, telles que la gestion d’un commerce, d’une équipe, des stocks, des recettes… Il est également nécessaire de trouver un fonds de commerce et de remplir un certain nombre de formalités administratives. Et surtout, aucun de vos clients ou salariés ne doit être malade après avoir mangé l’un de vos plats. C’est pourquoi en France, un restaurant doit répondre à des normes d’hygiène strictes. Pour les connaître et les appliquer, vous devez passer une formation.

Choisissez une formation HACCP

Licence alcool

La formation la plus populaire pour assurer parfaitement l’hygiène dans votre restaurant est celle qui concerne la méthode HACCP. Derrière ces lettres se cache l’expression américaine : Hazard Analysis Critical Control Point. Elle repose sur différents points que vous allez apprendre lors de votre formation. Vous saurez ainsi détecter tous les risques possibles dans votre établissement et mettre en œuvre les protocoles appropriés pour les réduire et les parer si besoin.

Pour suivre une formation HACCP (Hasard Analysis Critical Control Point), vous devez trouver et solliciter un organisme agréé. Il y en a forcément dans votre région. Elle se déroule généralement sur 2-3 jours.

Est-ce obligatoire de se former ?

Oui, tous les établissements dans lesquels sont manipulées des denrées alimentaires doivent justifier d’une formation en matière d’hygiène et de sécurité sanitaire. Dans votre commerce, qu’il s’agisse d’un restaurant traditionnel, d’une cafétéria, d’un fast food, d’un libre-service…, les bonnes pratiques doivent être affichées, communiquées et connues par l’ensemble des salariés, qu’ils travaillent en salle ou en cuisine. En cas de contrôle officiel, vous devez être en mesure de prouver que vous avez passé une telle formation et que les principes enseignés sont appliqués au quotidien. En cas de défaut, les autorités peuvent décider la mise en demeure de votre établissement et vous contraindre à une amende.

ch be lu ca